result
Hypertension artérielle comment faire baisser la pression sur votre santé ?
Agir concrètement pour votre santé
Comprendre l’hypertension
PARTENAIRE
L’hypertension, bourreau des cœurs
Si l’on sait que l’hypertension artérielle (HTA) est nocive pour le cœur, on ignore souvent ses conséquences néfastes sur les reins, les yeux et le cerveau.
En fragilisant les vaisseaux qui irriguent les organes et en fatiguant le cœur, l’excès de pression artérielle favorise le développement de différente maladies affectant :
Le tabac, l’alcool, la consommation excessive de sel, la sédentarité et le surpoids augmentent le risque de souffrir d’HTA. Le diabète de type II et l’hypercholestérolémie aggravent ses effets.
Quels sont les facteurs favorisant l’HTA ?
L’absence de symptôme et la gravité des conséquences font que l’HTA est considérée comme un tueur silencieux.
le cœur :
infarctus du myocarde, angine de poitrine, insuffisance cardiaque ;
les reins :
insuffisance rénale chronique ;  
les yeux :
rétinopathies ;
le cerveau :
accident vasculaire cérébral (AVC), maladie d’Alzheimer, démence.
L’augmentation de la pression artérielle avec l’âge étant progressive, elle peut passer inaperçue.
Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ?
L’hypertension artérielle (HTA) est la maladie chronique la plus fréquente en France. Elle touche 1 adulte sur 3 mais plus de la moitié des personnes touchées l’ignorent !
«Les antibiotiques, c'est pas automatique»
La prescription d'antibiotiques doit être strictement limitée:
aux infections dues à des bactéries
, ce qui exclut bon nombre d'infections bénignes dues à des virus comme les rhumes et les grippes, la majeure partie des angines et des gastro-entérites…;
à des infections reconnues pour leur sévérité
(certaines sinusites, méningites) ou pour les complications qu'elles peuvent engendrer;
à des patients reconnus pour leur fragilité
(enfants en bas âge, personnes âgées, personnes présentant une déficience immunitaire, personnes fragilisées par d'autres maladies…). Ainsi, une otite, une angine ou une sinusite fera l'objet d'une prescription d'antibiotique chez une personne et pas chez une autre ou lors d'un épisode donné chez une même personne et pas lors de l'épisode suivant. Dans tous les cas, seul le médecin peut juger de l'intérêt de ce type de traitement.
Prévenir plutôt que guérir
Lavez-vous fréquemment les mains en période d'infection, surtout après un passage aux toilettes, après utilisation des transports en commun, après avoir éternué et vous être mouché…
Soyez à jour de vos vaccins.
Importance du respect de la prescription
La résistance aux antibiotiques est souvent la conséquence de leur mauvaise utilisation. Lorsqu'un antibiotique est prescrit, il l'est à une dose et pour une durée précise. Il est très important de respecter ces 2 consignes.
La dose et le rythme: indissociables
La dose assure un taux d'efficacité (sanguin ou local en cas d'application cutanée) d'antibiotique, c'est-à-dire suffisamment élevé pour éradiquer les bactéries ciblées. Le rythme de prise en charge du traitement permet de maintenir ce taux efficace pendant tout le temps du traitement. L'oubli de doses fait chuter ce taux et diminue fortement l'efficacité du traitement.
La durée du traitement
La durée de traitement dépend du type d'antibiotique et de l'infection traitée. Pour éradiquer complètement la bactérie visée, le traitement aux antibiotiques doit être suivi jusqu'à la fin de la période prescrite, même si les symptômes s'améliorent.
L’auto-mesure
Il  vous est possible de surveiller votre tension à l’aide d’un appareil de mesure adapté (demandez conseil à votre pharmacien), à la demande de votre médecin. Respectez bien le nombre et les consignes de mesure (en position assise, au repos, l’avant bras posé sur une table) pour obtenir des chiffres fiables.
L’importance du suivi médical
Les risques que fait courir l’HTA impose un suivi médical régulier et, si nécessaire un traitement qui va participer à la diminution de la pression artérielle.
Pour l’atteindre, votre médecin prescrit 2 éléments essentiels à la prise en charge : des règles hygiéno-diététques à suivre (voir page ci-contre) et un traitement. Il est très important de bien comprendre que le traitement, seul, ne suffit pas à normaliser la tension. L’efficacité de cette prise en charge doit être régulièrement évaluée par le médecin. Elle permet de s’assurer que la modification de l’hygiène de vie et le traitement sont adaptés et votre tension atteint et se maintient à long terme au niveau de l’objectif tensionnel fixé.
Si vous souffrez d’HTA, un suivi régulier est nécessaire. Votre médecin fixe avec vous un « objectif tensionnel », c’est-à-dire la tension à laquelle vous devriez vous situer pour limiter les risques.
Traiter l’HTA
Si vous n’êtes pas hypertendu, une bonne hygiène de vie (voir page précédente) devrait suffire à prévenir son apparition. Le contrôle médical annuel permettra de vérifier que tout va bien.
Prévenir l’HTA
Sources :
- HAS. Fiche mémo  Prise en charge de l’hypertension artérielle de l’adulte. Sept. 2016. - Fédération Française de Cardiologie. Hypertension artérielle. Des chiffres qui comptent. - Fédération Française de Cardiologie. L’hypertension, le tueur silencieux. - Société Française d’Hypertension Artérielle. Prise en charge de l’hypertension artérielle de l’adulte. - Madika AL et al. Tabac et pression artérielle : une relation complexe à mieux connaître. La presse médicale 2017. Doi : 10.1016/j.lpm.2017.07.001.
© 2020 IDS Media. Tous les droits sont réservés.
IDS media
1A, rue André 60500 CHANTILLY
www.ids-media.fr
Testez vos connaissances sur la santé sur Quiz Santé
quiz-sante.fr
Mentions légales